Pour qu’il y ait vie,

il faut qu’il y ait mort et nouvelle vie,

comme le cycle des saisons.

Pour qu’il y ait vigueur,

il faut qu’il y ait mort de ce qui meurt

et bourgeonnement de ce qui veut se développer.

Les plantes nous montrent leur auto-génération,

leur besoin d’être émondées aussi. 

 

Même phénomène pour les humains,

qui se départissent de leur vieil homme pour suivre leur voie,

se renouveler pour le mieux, vivre leur épanouissement.

Cela est vital, sain de se débarrasser de ce qui,

intérieurement embarrasse ou alourdit. 

C’est comme la culture des tomates… de la vigne

ou des tulipes   😉

Cultivateur Humus

"

  1. lgyslaine dit :

    Cela est vital, sain de se débarrasser de ce qui,

    intérieurement embarrasse ou alourdit.
    C’est tellement vrai, tellement évident. Je commence à voir les choses différemment. J’espère évoluer du bon côté 🙂
    Annette a raison, la photo est très jolie.
    Bonne fin de journée

  2. humushumanus dit :

    Merci Annette et Gyslaine. Je vous souhaite une bonne journée.

  3. Lucia dit :

    Cette photo montre que le jardinier a bien préparé le terrain pour donner au final une belle floraison.
    La nature nous enseigne si bien !

  4. colettedc dit :

    Bravo au cultivateur Humus ! C’est magnifique !

  5. janickmm dit :

    merci pour tout tes commentaires plein de sagesse et de gentillesse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s