Bien sûr qu’il faut avancer, mais comment avec ce frisson
Qui me parcourt rapidement le corps,
Le cœur qui bat plus vite, la digestion pénible ?

Objets, personnes,
Un monde à la fois captivant, multiple, vivant
En même temps que dangereux et hostile.
En moi, ce Royaume qui paraît parfois peu hospitalier
Et peu protecteur en cas de faim, de soif ou de solitude.

A sa demande insistante, j’ai laissé entrer une Personne dans ce Royaume,
Tout au fond de moi, un Être humain et divin, qui me dit souvent :
«Ne crains pas».
Il a un regard si doux, si pénétrant, si aimant.
Il m’a dit aussi plein d’autres paroles.
Il a semé chez moi un peu de confiance.

 

Dominique Bédard

Publicités

"

  1. Que cette personne que tu as laissée entrer chez toi te donne le bras et te rassure en
    toute chose.

  2. colettedc dit :

    Ah! Dominique, laisse toi pénétrer pas Son regard unique ! Bonne fin d’après-midi !

  3. flipperine dit :

    et pour avancer il y a tout de même des épreuves à passer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s