Je tourne mon regard vers LA porte

Je vais mal*

La porte se referme toujours sur moi

Je préfère souvent qu’elle soit fermée

Je ne sais pas ce qu’il y a de l’autre côté

On dirait la fin d’un chemin

Où je ne veux pas avancer.

Pourtant, il faudra y passer un jour

Dans ce monde infini, étrange

Et à la limite menaçant.

 

La mort, un grand mot !

 

Et pourtant, je suis comme à ma naissance

Où j’étais aussi devant une porte

Qui voulait me jeter dans un monde inconnu.

Serait-ce une nouvelle naissance

Encore plus éprouvante,

Mais d’autant plus merveilleuse

Que ma première ?

Serais-je ici devant une porte

Qui me conduit directement dans l’Infini ?

Dans un Univers inimaginable.

D’autant plus que ma croyance

En un Dieu infiniment Bon

Et qui m’aime personnellement

Se base sur sa Parole

Et sur le fait qu’il réalise sa Parole.

 

Dominique Bédard

*(Je ne vais pas mal)

Publicités

Une réponse "

  1. Ce sont des mots d’espérance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s